⊰ Kikile & Grumpf ⊱

mardi 22 avril 2014

C'est quoi être heureux ?

"Le bonheur, c’est d’être heureux ; ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est." - Jules Renard

Etre heureux ? C'est quoi ? Pour certains, comme Viktor, c'est tout relatif à force de baffes dans la tronche... on apprend à être moins difficile. Citons ce magnifique passage de l'OEtherium : "Actuellement, je me sens rrrelativement en forrrme : j'ai dorrrmi, mangé, prrris une douche et mes entrrrailles sont toutes à l'intérrrieurrr de moi. Rrrroyal." Mais pour d'autres, comme pour moi, c'est parfois plus simple et plus compliqué. Relatif aussi ? Un feu de cheminée imaginaire, des crêpes roses, un traitement de texte et un stylet. Royal.

 "POUR LA SCIENCE !" Ouais en s'moment je me replonge à fond dans un délire scientifique... collections de fioles, blouses, machins fluos.... RHAAAAAAA !!! Je veux mon labo. Mes deux pauvres plaques de cuisine ne suffisent plus pour satisfaire mes envies de mélanges étranges. Même si je m'amuse beaucoup quand même !

howard_and_eva_drobievski_by_kikile_zlovetch-d7ct4o9Iakov Howard Emmett Drobievski et sa défunte femme, Eva. J'avais envie de dessiner encore un couple mais changer un peu de persos parce que voilà ! CHOU. Enfin chou... ils ont grave l'air de drogués quand même ! Certains y voyaient même la raison de l'amour d'Eva pour ce drôle de type qui n'est pas spécialement attirant. La drogue est plus forte que l'amour !!

you_re_not_here_by_kikile_zlovetch-d7eboky
Viktor...
miouuuuuu...  La vache, j'aime de plus en plus ce personnage. Il a tellement évolué depuis le temps en revanche (7 ans... Tiens d'ailleurs c'est l'anniversaire de mon blog, je viens de remarquer ! P'tain... 7 ans oO). On m'aurait dit ya quelques années qu'il aurait eu un passé aussi pourri compte tenu de sa sensibilité, je crois que j'aurai rit. Maintenant j'ai plutôt envie de pleurer. Mais c'est comme ça, les vrais héros se forgent-t-ils tous dans la souffrance ?

the_red_guy_in_the_attic_by_kikile_zlovetch-d7dc5pl
"Ce garçon était aussi impulsif que patient, terriblement tête en l'air malgré son intelligence vive, totalement hors du monde et parfois pourtant... il était capable d'observations bien au delà de son niveau. Il confiait toujours ses doutes et ses conclusions à son mentor sur un ton naïf qui prouvait qu'il ne connaissait concrètement rien du monde magique auquel il appartenait désormais. S'il avait vite compris ce qu'il pouvait tirer de ses pouvoirs, le jeune sorcier s'en servait cependant relativement peu. Obligé de vivre seul et de ne jamais quitter le domicile parental à cause d'eux, plutôt que leur pratique, il préférait de loin la compagnie des livres qu'il tirait des caisses poussiéreuses qu'on lui apportait et dans lesquelles il farfouillait des heures durant pour tromper sa frustration de ne plus pouvoir se rendre à l'école. La seule chose qu'il faisait presque en permanence, plus par habitude que par réel souci de s'exercer, c'était de matérialiser de longs filaments de lumière liquide qu'il faisait voler paresseusement pour se distraire tandis qu'il réfléchissait ou simplement occuper ses doigts alors qu'il tenait un ouvrage, sinon un biscuit de l'autre main..."

.oO-------- Vers l'infini, et au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 19:07 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 10 avril 2014

Ти си сладка котка !

"J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.” - Alfred de Musset

Haaoh. Oui, j'ai un blog. Rouge comme le sang qui manque un peu à mes tempes.

"Tu ne veux pas jouer ? On pourrrait dirrre que c'est un début... Même si je n'ai jamais su où les placer. J'ai décidé d'enfrrreindrrre une rrrègle : la mienne. Je ne veux plus mettrrre en doute cerrrtaines choses, et si... on faisait "comme si" ? Comme si tout allait bien. Comme si tout ce qui ne nous plaisait pas n'existait pas. Comme si je n'étais pas un idiot. Comme si je n'étais pas laid. Comme si cette lune était pleine. Comme si on pouvait voir les étoiles. Comme si cette chose était une rose. Comme si tout cela était la sérrrénade que je n'ai jamais eu le courrrage de te dirrre. Comme si ce vieux monsieur n'était pas en trrrain de passer la tête parrr sa fenêtrrre. Comme si tu ne savais toujourrrs pas qui j'étais sous tout ce rrrouge. Comme si je te disais que je t'aimais alorrrs que je ne dois pas le dirrre. Comme si on n'était pas si différrrents. Comme si la seule chose qui nous séparrrait était la distance entrrre toi et moi à ce moment prrrécis. Et rrrien de plus. Je ne t'ai pas donné ma meilleurrre moitié... tu l'as toujourrrs été."

ds___may_the_science_be_with_you_by_kikile_zlovetch-d7b017jBon. Ca, c'est le résultat quand on écoute la BO de Don't Starve après avoir regardé un épisode de Clone Wars. STARVE WARS ! MAY THE SCIENCE BE WITH YOU ! *Tousse* Hem, oui bon, ça vaaaaaaa.... je retourne mecoucher. Ha ben non, HAHAHAHA, c'est pas l'heure :3


Et des gribouilles, des gribouilles et encore des gribouilles. Des pour des anniversaires et des pour patienter dans la salle d'attente du docteur avant de s'entendre dire que l'on a des maladies de retraités. Et puis des Iakov parce que c'est quand même le type avec la casquette la plus classe/stupide/grande/marron/inutile du monde !

lioubov_4_by_kikile_zlovetch-d7bvmce
«Il avait hésité à lui souffler que, si elle le désirait, si elle le lui avait demandé, elle n'aurait eu qu'à refermer les paupières et il aurait quitté la pièce à reculons, sans un bruit, faisant le noir d'un coup de baguette puis se serait évanoui en simultané du timide chant de félicité félin. Ainsi, elle aurait ouvert les yeux sur un matin normal, sans lui, sans inquiétude aucune. Mais la sentant se blottir d'avantage, il avait tout de suite refermé la bouche, comprenant que ce n'était sans doute pas la peine de formuler un vœu qu'elle n’avait incontestablement pas en tête...»

.oO-------- Vers l'infini, et au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 05:02 - Commentaires [37] - Permalien [#]
jeudi 20 mars 2014

Viktor, Viktor, Viktor et des chats.

"Je plonge mon index dans le sang fade de votre soit disant rédempteur...” - B.S.

JE SUIS TOUJOURS VIVANTE ! Je mange des oeufs à la coque et du pesto, je fais un dessin par jour, j'arrive à faire des lines informatiques (ENFIN) et je tente de dormir entre deux insomnies.
------- C'est groovy ! -------

__collab___against_sergio__fr_version__by_kikile_zlovetch-d7aljubSergio : PAS UN PAS DE PLUS !

*Le grand chat tigré lui faisait face, un sourire sardonique vissé sur les lèvres, et le bras tendu et menaçant. Mais pas pointé dans sa direction. Son arme était apposée directement contre la tempe d'une silhouette inconsciente qu'il reconnut, avec difficulté. Elle qui d'ordinaire rayonnait d'espièglerie et de malice, en plus de posséder une vitalité à toute épreuve, se montrait sous un jour des plus pitoyables. Son doux pelage neige était souillé par des plaques de sang coagulé, plus particulièrement au niveau des mains, des avant-bras et du torse. Par endroits, le sang était encore d'un rouge vif, agrandissant peu à peu une immonde flaque dans laquelle luisaient les chaussures cirées de Sergio. Trempant elle aussi dans le rubis liquide, la queue formait des angles qu'il imaginait terriblement douloureux, bien qu'il n'en possède pas. Seul le visage avait été épargné. Mais il portait les stigmates d'interminables heures de sauvagerie, creusé par l'épuisement, la douleur... et les larmes.
Ça ne pouvait être que le cœur d'une nuit très noire. Une nuit si noire que ses yeux, si sombres d'ordinaire, se teintèrent d'un véritable voile de ténèbres. Il n'avait jamais été quelqu'un de très imposant, de très confiant, mais à cet instant précis, le regard qu'il dardait sur le félin tigré aurait suffi à le tuer si la présence presque blanche ne s'était pas trouvée là, comme un pas à ne pas franchir vers une vengeance qui aurait tourné en un douloureux et flamboyant suicide visant à ôter la vie de ce prétentieux et odieux bourreau. Des étincelles bleues coururent le long de son bras et filèrent sur le bois de sa baguette, laissant quelques gouttes de feu liquide brûler ce qui restait du plancher délabré*

Sergio : Alors finalement, c'était vous...
Viktor : Ouais.

***

(After OE. Chap 7) Du sang, des chats et encore du sang ! Voici une petite collab faite entre Helly et moi-même (WIP des étapes ICI !!). La vache. Ben ça rend bien quand on combine des capacités et de la motivation, nope ?

the_flooded_cemetery_by_kikile_zlovetch-d79mg3z*Personne ne venait. Aucun bruit hormis la chanson lassante de l'averse. Il était agenouillé dans l'eau et celle-ci lui arrivait presque jusqu'à la poitrine qui commençait à se glacer de manière inquiétante. N'entendant toujours rien, il se redressa, ruisselant, pantelant et il pressa d'avantage le chat trempé contre lui*

it_s_jell_o_time_by_kikile_zlovetch-d79grv3*Assis sur le sol, le jeune homme ouvrit un premier paquet de gélatine en poudre et la versa dans la petite casserole achetée par le savant pour ensuite y verser de l'eau. Dans cette position, en tailleur devant le réchaud, il ressemblait à un bédouin malade campant dans une chambre. Helly prévint tout le monde qu'il y avait de gros risques pour que la mixture explose. Il valait mieux s'écarter au maximum*

Viktor : Heeey.... j'suis pas Iakov.

night_terror_by_kikile_zlovetch-d78yr4lMouaip. Et sinon je dors mal, je cauchemarde, je me bats avec la Réalité et avec moi-même puis j'essaye de ranger mes neurones un peu comme quand on fait un puzzle. Mais parfois il manque des pièces, alors je reporte au lendemain pour le continuer. C'est pas si facile un puzzle aussi grand. Quand je pense que Iakov fait ça face cachée, j'ai encore un peu de chemin à faire.

_____________________________________ † ______________________________________

Et je continue mes travaux sur Deviantart où je suis pas mal active.

__art_trade___isis_by_kikile_zlovetch-d79qe33Des gifts, des trades avec des amis de tous les pays parce que c'est trop cooooool !

gentlecat___sottocapo_by_kikile_zlovetch-d7arj9rEt aussi des dessins comme ça... parce que qu'on a toujours une envie de chat qui saigne, de flingues, de cravate rouge et de bretelles le mardi soir. (Oui c'était un mardi)

A la prochaine les z'amiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! N'allez bien !

Posté par Kikile à 05:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 13 mars 2014

De la peinture à l'os...

"Lit mortel sans nuit et le mord tel sang fuit. Lie mortelle, et le mortel sans sang s'enfuit. Mourir d'une plaie, quelle plaie” - A.OE.

Les prédictions se font terriblement... mortelles. Pourtant, là je me sens enfin vivante.

Mon humble contribution pour faire un hommage à feu Harold Ramis, ni plus ni moins que Egon Spengler et aussi producteur, réalisateur et scénariste (Un jour sans fin). Tu vas manquer au monde du cinéma... et à mon enfance cher ami. En tout cas, en apprenant cette triste nouvelle, je me suis donné le défi de faire un dessin all digital en moins d'une heure, et voici le résultat.

hybrid_allergy_by_kikile_zlovetch-d787bbrAndrew : Amélioré ? Je neaaaaAAATCHAAAAAAA !!
Helly : A vos souhaits.
Andrew : Merci bien. Vous devez me prendre pour un rustre mais... *Il poussa un profond soupir* Loin de moi l'idée de vous vexer mais je suis allergique au poil animal. C'est pour ça que je suis seul ici.... sans même une bête pour me tenir compagnie.
*Vexée, elle le fut. Et c'est la raison pour laquelle elle ouvrit la bouche sans émettre le moindre son. Allergique ? Allergique ?! Pourquoi cet abruti de Drobievski n'avait pas pris la peine de la prévenir ?! Déjà que le racisme des oubliés de la matière grise l'horripilait, mais là, là... être physiquement rejetée par quelqu'un... Elle se leva et fit quelques pas pour se calmer*

***

(After OE. Chap 10) Pauvre Andrew Egginton ! Le frère de Iakov est allergique aux hybrides, ça n'est pas amusant quand on doit pourtant les loger chez soi pour une nuit !

vamos_a_la_playa__sketch__by_kikile_zlovetch-d78a6r6Sinon je fais des bêtises sur Da. Beauuuuuucoup. Des memes artistiques, des trades et des commisions, ça m'occupe et puis c'est toujours aussi fun de bosser un peu sur autre chose !!

__collab___bulgaria_x_italy_by_kikile_zlovetch-d78pc4bEt aussi des collaborations ! Helly et moi-même avons décidé de combiner nos TALENTS pour rendre hommage à la série "Axis Power Hetalia" tout en nous offrant un petit private joke sur nos persos ! Oui parce que la rivalité entre pays, ça les connaît. Viktor est parfait dans le rôle de Bulgarie et cette chère Bianca sera bien sûr l'Italie. Héééé oui, même couleur de drapeau, mais il y a une façon de faire mieux que l'autre, pas vrai ?

Allez j'ai des dessins en retard, y'aura un article avec la seconde fournée dans la semaine !

Posté par Kikile à 00:14 - Commentaires [19] - Permalien [#]
lundi 24 février 2014

De l'Amour dans l'RRRrrrRRR

"Everyone in this world is weird. One day two people come together in mutual weirdness and fall in love” - Dr. Seuss

Ya comme un faux air de loooongues, très longues vacances... Pas grand chose à dire hormis que c'est le départ (terriblement forcé) vers une nouvelle existance et que pour fêter ça ne pas trop déprimer et profiter un peu du temps figé, je dessine et j'écris à donf en essayant de ne pas trop croiser le Soleil comme la bonne gothique que je suis encore parfois.

obvious_by_kikile_zlovetch-d76ma34Iakov Howard Emmett Drobievski vous le confirmera, dans la vie, les seules choses importantes sont celles que l'on juge importantes et celles qui vous permettent d'y arriver. Le reste, ça n'est pas important. Peu importe que l'on vous traite d'excentrique, d’égoïste, de fou, ou même de sale ermite. Les gens qui vous aiment vraiment resteront près de vous.

omfg_doodles_2_by_kikile_zlovetch-d777wssLa série de dessins qui va suivre est un hymne à deux personnages, un hymne à l'amour/amitié aussi et à tout un tas d'autres choses que j'aime. J'en avais grand besoin et grande envie aussi. Ci-dessus, quelques petits croquis de Viktor et Bianca et ci-dessous, une illustration qui va peut-être choquer certaines personnes pensant me connaître ou pensant connaître mes pensées. Sachez alors que vous ne savez rien. Appréciez les sentiments mis à nus et cessez de vous poser des questions quant à ce que je dois faire en pensant agir selon des conventions stupides et sales. J'en suis finalement très contente de ce dessin, même si j'ai eu un mal fou à me dire que j'allais mettre ça sur le oueb. Mais le mal est fait. A moins que ça ne soit le bien ?

(...)

Et c'était sans citer ces serres acérées se saisissant de son buste sacrifié. Son souffle se raccourcissait, sa peau frissonnait, sa conscience s'évanouissait. Si seulement ses sens avaient soupçonné ses sombres manigances... Sans sourciller les suppliciés spontanés scarifiaient les impressions et les sensations sous la sagesse de la démence excessive. Disparition subtile de tout ce qui était, des conventions textiles et des oraux surfaits. Il était doux d'admettre que les dix minutes accordées était maintenant dépassées, déplacées et replacées.

lioubov_3_by_kikile_zlovetch-d77fivlCent voix les jugeaient, pointant d'un long index démesuré tous leurs faux méfaits. Défaits ils étaient. Défaite ? Surtout pas. Refaire ils allaient, pas à pas. Les consciences concises ne dictaient plus qu'un fait : une fois encore, ceci était abstrait et trait pour trait semblable à tout ce qu'il ne fallait. Pas. Pas à pas. Pas de "pas". Pas de "ne pas". Ils se méprenaient tous : affreux, conscience, voix et divin doigt. L'achèvement parfait, la seule vérité vraie ; la plus grande amitié était celle-ci déclamée si décriée qui se débattait dans les poisses collantes d'un marasme inhumain les prenant tous les deux pour de vulgaires pantins.
Cent fois ils joueraient, écartant d'un soupir inspiré tous les torts qui leurs seraient infligés. Torturés ils étaient. Torture ? Si douce. Revivre ils allaient, pas à pas. Leurs âmes éprises ne dictaient plus qu'un souhait : une fois encore, une exquise folie les sauvait, quand bien même elle les perdrait. Pas. Pas un pas. Pas un passé ne prendrait le pas. Ils le savaient tous, amis et amants. Leurs histoires ne s’achèveraient pas sur cette vérité faussée ; ils avaient beau hurler et s'indigner, ils n'auraient d'autres spectacles que cette débâcle, la simplicité toute nue d'un amour saugrenu.

Et ça c'est... heu... je ne sais pas ce que c'est vraiment en fait XD Je voulais faire un strip à la con illustrant un passage de nos textes avec Helly, puis ça s'est finalement terminé en ersatz d'animation mais je trouve ça bien marrant et je me lasse pas de regarder ce machin à dire vrai !

the_unexpected_angel_by_kikile_zlovetch-d77a3k2*Il se recula, tira sa baguette et resta un moment immobile. Il l'avait dit à la féline, on pouvait prendre l'apparence des anges, non ? Et pourquoi pas juste une paire d'ailes après tout ? Il ne pouvait voler le corps de leurs agresseurs ou même du recherché Nathaniel mais juste de quoi -il sourit presque- voler, ça valait le coup d'essayer*

Féliko : Q-qu'est-ce que tu vas faire ?!
Viktor : Quelque chose que Nathaniel et Helly ne doivent jamais voirrr....
*Il referma les yeux pour se concentrer*
Iakov : Je n'aime pas ça...
Féliko : Euh... m-moi non plus...

*Avec un demi sourire triste qui ne pouvait s'empêcher d'être en imaginant les têtes de ses amis si ça marchait, il essaya de puiser ce qui lui restait d’énergie afin de tenter une amusante expérience d'urgence. Le bon docteur -qui était déjà assez troublé comme ça- poussa un nouveau glapissement quand quelques fleurs se déchirèrent pour laisser voir les prémices de rémiges laiteuses qui grandissaient à vue d’œil. Comme pour balayer un nouveau cliché afin de le remplacer par celui décrétant que tout héros devait avoir un jour son portait angélique, un grand séraphin maladroit bascula en arrière sous le poids de ses nouveaux appendices qui lui donnait l'air aussi majestueux que ridicule. Le chaton eut un sursaut au début de la transformation et il recula vivement, lâchant malgré lui l'ornykthor. Une paire d'ailes s'était adjointe à la chemise hawaïenne. Il commençait à douter de plus en plus d'être dans la vie réelle...*

angel_s__by_kikile_zlovetch-d765yv6Oui parce que en dehors des écrits paraphiles bienséants, on lance aussi des dés et des pièces pour savoir si le Destin sera clément. Mais il ne l'est jamais. Il change les slaves en emplumés, il coupe les cheveux des anges, fait même porter des chaussures vernies aux chats gris. Ô cruel.

_____________________________________ † ______________________________________

Bon, et en plus de ça, j'ai fait des tas de fanarts/commissions/trades/collabs sur Deviantart, parce que c'est marrant, ça entraîne, ça fait voir autre chose même si j'adore mes personnages et puis ça fait plaisir à tout le monde alors c'est fun ! Dessineeeer, dessineeeeeeeeer pluuuus...

Sans titre-1

Sans titre-2

Sans titre-3

Sans titre-4

Posté par Kikile à 20:39 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Fin »