⊰ Kikile & Grumpf ⊱

samedi 4 octobre 2014

Through the looking glass...

"Sometimes the questions are complicated and the answers are simple” - Dr. Seuss

Navrée les gens... je ne comptais pas faire ça et là je n'ai pas envie de m'expliquer. Je songe au devenir de ce blog que je ne veux pas tuer mais qui ne va pas continuer comme ça.
Pour le moment, tout se passe...

*

--------- ICI ---------

*

Pardon.

Pardon à tous.

Manau avait fait une "dédicace à tous les siens". C'est un peu la même chose ici. Sauf que c'est une excuse collective, un pardon public. Une sorte de petit testament de petite mort, "au cas où". Mais n'est pas mort ce qui à jamais dort, etc, etc... On connaît. Pourtant je ne dors pas beaucoup, même pas assez. Du tout.

"22, v'là les flics."
"Rendez-vous, vous êtes cernée !"
"C'est parce que je ne dors pas !"
"Rompez..."

Pardon donc à tous les gens que j'ai perdus de vue, que je n'ai pas perdu de vue et ceux que ne n'ai jamais vu. Il y a de l'amour pour tous mais plus assez de motivation parfois pour égocentrer façon émo-tive à chacun. C'est pour ça que j'écris ce petit ceci. Une flemme dépressive en somme et en sommeil. Vous n'allez pas m'en vouloir ? Vous êtes bien gentils.

Pardon à ceux que je laisse mariner dans des mails, des lettres, des messages qui font magnifique toile de fond et devant laquelle ma main fond. Ce n'est pas que je ne veuille pas répondre, tout est là, dans ma tête, toutefois je l'ai perdue hier et ma patte est folle sans elle. Autant ne pas prendre de risque à la rédaction, ça ne serait pas bon. Sans fil conducteur les jérémiades s'épanchent, et ça, sans façon car elles font tout pencher.

Pardon de ne plus trop suivre alentours, d'être vague et d'être vague à l'âme et à lames. Aux larmes citoyens ! Je tranche un peu, dans les décisions et les veines parce je n'arrive plus à trancher pour moi. "Qui suis-je ?", "Quel est le sens ?", "Pourquoi ?", tout ça. Vous savez ? Ces questions que tout le monde se pose un jour et que je me pose tous les jours. Trop de jours. Nuits. Insomnies. Folies. A moité chat et à moitié chauve-souris.

Pardon pour les promesses envolées. J'ai toujours mis un point d'honneur à les tenir, à faire plaisir, à voir sourire. Mais en ce moment je mets plutôt un point de côté, et ça fait mal au flanc. Flamby mol au sol. Comment reprendre son souffle quand l'air pur se fait un peu rare ? Il y aura donc des suspens en suspens, navrée de ne pas arriver à m'y atteler, c'est que j'ai perdu mon fier destrier blanc gris de pluie.

Pardon de vouloir être là pour tout et de ne plus l'être pour rien. Les pixels sont incolores, autant que certaines poignées de rien, et pourtant je les aime, plus que certaines poignées de mains ! Cependant je ne puis aluner sans voir mon chemin, et la carte égarée, la Sélène du web est un piège agréable parfois fort inconfortable. État de siège. Fièvre.

Pardon aux gens que j'aime. Je ne le dis pas assez. Je dis usuellement "assez" car je n'aime pas qu'on m'aime. Je t'aime.

Pardon aux gens que je n'aime pas. J'ai fait semblant de vous aimer. Je ne disais jamais "assez" car je n'aimais pas froisser. Je te hais.

Pardon d'oublier des paragraphes importants, de faire des fautes diverses et de m'en presque vouloir. Mais de toute façon, passées trois lignes seuls mes âmes frères et sœurs vont lire. L’inconnu n'a que faire des discours poilus, incongrus, saugrenus, malvenus.

Pardon d'écrire invariablement long et flou : mon monde est fou et la sagesse ne peut pas le brosser. Je vais tout de même m'arrêter ici. Avant qu'il ne soit trop tard et que les mouvants (ou sables émouvants) vous lassent ou enlacent.

Un jour, un jour pourrait bien revenir le bon jour. En attendant, pardonnez mon irrégularité régulière. Je suis là, toujours, mais couverte de poussière.

Une fois de plus la Team Krokette s'envole vers d'autres cieux !

Ting.

K-Z qui s'est encore perdue dans la brume brune.

 

 

 

.oO-------- Vers l'infini, et SURTOUT au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 17:30 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 8 mai 2014

Juste un temps dans le temps

"Je suis un pélican noir dévorant ses propres entrailles, alimentant sans cesse ses enfants-tentacules" - Un horoscope à la con

Bueaaaaaaah... Je poste cet article vraiment parce que je dois mettre à jour ici (C'est tout de même plus joli que DA...). Mais ça me gave tellement de coder au lieu de juste poster que cet article est en attente depuis hier soir et que j'ai joué à Don't Starve toute la nuit au lieu de faire quelque chose de constructif ^^" Mais bon, j'ai un putain de camp pour passer l'hiver alors s'cool.

Un trade avec ZafNova, une autre poto bulgare talentueuse qui m'a fait un superbe Iakov en retour (visible dans l'album fanart qui s'est bien agrandi depuis le temps, héhéhé !). Là il s'agit de l'un de ses persos nommé Maximillian Blackcrest. Un savant fou. Of course. Mais vert. YEAH !!

Un Nathaniel ronchon parce que... la vache, qu'est ce que j'adore dessiner les grumpy-face de gens ronchons ! C'est un peu comme une drogue. Un petit plaisir simple de la vie quoi. J'ai fait ce dessin très rapidement et j'en suis contente parce qu'il rend pô mal j'trouve.

hello_you_by_kikile_zlovetch-d7eil1l

Du furry nu parce que c'est toujours bon de dessiner une fillapwal. J'ai beau aimer dessiner que des gars informes, c'est cool aussi les pinups de temps à autre. Ce dessin là aussi a été fait assez rapidement alors c'est chouette. Ya juste le line info qui me prend encore un peu de temps parce que sinon maintenant j'ai plus peur de tout faire à l'ordi. Groovy.

Et pour finir un Viktor qui remue autant qu'un roller libre dans un métro et une petite commissions de mon amie Iris qui voulait son perso (Solia) dans un style Art Nouveau. J'ai pleuré un peu en dessinant le cadre. Mais là ça va mieux et j'ai digéré tous mes mouchoirs depuis.

.oO-------- Vers l'infini, et au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 18:59 - Commentaires [11] - Permalien [#]
mardi 22 avril 2014

C'est quoi être heureux ?

"Le bonheur, c’est d’être heureux ; ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est." - Jules Renard

Etre heureux ? C'est quoi ? Pour certains, comme Viktor, c'est tout relatif à force de baffes dans la tronche... on apprend à être moins difficile. Citons ce magnifique passage de l'OEtherium : "Actuellement, je me sens rrrelativement en forrrme : j'ai dorrrmi, mangé, prrris une douche et mes entrrrailles sont toutes à l'intérrrieurrr de moi. Rrrroyal." Mais pour d'autres, comme pour moi, c'est parfois plus simple et plus compliqué. Relatif aussi ? Un feu de cheminée imaginaire, des crêpes roses, un traitement de texte et un stylet. Royal.

 "POUR LA SCIENCE !" Ouais en s'moment je me replonge à fond dans un délire scientifique... collections de fioles, blouses, machins fluos.... RHAAAAAAA !!! Je veux mon labo. Mes deux pauvres plaques de cuisine ne suffisent plus pour satisfaire mes envies de mélanges étranges. Même si je m'amuse beaucoup quand même !

howard_and_eva_drobievski_by_kikile_zlovetch-d7ct4o9Iakov Howard Emmett Drobievski et sa défunte femme, Eva. J'avais envie de dessiner encore un couple mais changer un peu de persos parce que voilà ! CHOU. Enfin chou... ils ont grave l'air de drogués quand même ! Certains y voyaient même la raison de l'amour d'Eva pour ce drôle de type qui n'est pas spécialement attirant. La drogue est plus forte que l'amour !!

you_re_not_here_by_kikile_zlovetch-d7eboky
Viktor...
miouuuuuu...  La vache, j'aime de plus en plus ce personnage. Il a tellement évolué depuis le temps en revanche (7 ans... Tiens d'ailleurs c'est l'anniversaire de mon blog, je viens de remarquer ! P'tain... 7 ans oO). On m'aurait dit ya quelques années qu'il aurait eu un passé aussi pourri compte tenu de sa sensibilité, je crois que j'aurai rit. Maintenant j'ai plutôt envie de pleurer. Mais c'est comme ça, les vrais héros se forgent-t-ils tous dans la souffrance ?

the_red_guy_in_the_attic_by_kikile_zlovetch-d7dc5pl
"Ce garçon était aussi impulsif que patient, terriblement tête en l'air malgré son intelligence vive, totalement hors du monde et parfois pourtant... il était capable d'observations bien au delà de son niveau. Il confiait toujours ses doutes et ses conclusions à son mentor sur un ton naïf qui prouvait qu'il ne connaissait concrètement rien du monde magique auquel il appartenait désormais. S'il avait vite compris ce qu'il pouvait tirer de ses pouvoirs, le jeune sorcier s'en servait cependant relativement peu. Obligé de vivre seul et de ne jamais quitter le domicile parental à cause d'eux, plutôt que leur pratique, il préférait de loin la compagnie des livres qu'il tirait des caisses poussiéreuses qu'on lui apportait et dans lesquelles il farfouillait des heures durant pour tromper sa frustration de ne plus pouvoir se rendre à l'école. La seule chose qu'il faisait presque en permanence, plus par habitude que par réel souci de s'exercer, c'était de matérialiser de longs filaments de lumière liquide qu'il faisait voler paresseusement pour se distraire tandis qu'il réfléchissait ou simplement occuper ses doigts alors qu'il tenait un ouvrage, sinon un biscuit de l'autre main..."

.oO-------- Vers l'infini, et au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 19:07 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 10 avril 2014

Ти си сладка котка !

"J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.” - Alfred de Musset

Haaoh. Oui, j'ai un blog. Rouge comme le sang qui manque un peu à mes tempes.

"Tu ne veux pas jouer ? On pourrrait dirrre que c'est un début... Même si je n'ai jamais su où les placer. J'ai décidé d'enfrrreindrrre une rrrègle : la mienne. Je ne veux plus mettrrre en doute cerrrtaines choses, et si... on faisait "comme si" ? Comme si tout allait bien. Comme si tout ce qui ne nous plaisait pas n'existait pas. Comme si je n'étais pas un idiot. Comme si je n'étais pas laid. Comme si cette lune était pleine. Comme si on pouvait voir les étoiles. Comme si cette chose était une rose. Comme si tout cela était la sérrrénade que je n'ai jamais eu le courrrage de te dirrre. Comme si ce vieux monsieur n'était pas en trrrain de passer la tête parrr sa fenêtrrre. Comme si tu ne savais toujourrrs pas qui j'étais sous tout ce rrrouge. Comme si je te disais que je t'aimais alorrrs que je ne dois pas le dirrre. Comme si on n'était pas si différrrents. Comme si la seule chose qui nous séparrrait était la distance entrrre toi et moi à ce moment prrrécis. Et rrrien de plus. Je ne t'ai pas donné ma meilleurrre moitié... tu l'as toujourrrs été."

ds___may_the_science_be_with_you_by_kikile_zlovetch-d7b017jBon. Ca, c'est le résultat quand on écoute la BO de Don't Starve après avoir regardé un épisode de Clone Wars. STARVE WARS ! MAY THE SCIENCE BE WITH YOU ! *Tousse* Hem, oui bon, ça vaaaaaaa.... je retourne mecoucher. Ha ben non, HAHAHAHA, c'est pas l'heure :3


Et des gribouilles, des gribouilles et encore des gribouilles. Des pour des anniversaires et des pour patienter dans la salle d'attente du docteur avant de s'entendre dire que l'on a des maladies de retraités. Et puis des Iakov parce que c'est quand même le type avec la casquette la plus classe/stupide/grande/marron/inutile du monde !

lioubov_4_by_kikile_zlovetch-d7bvmce
«Il avait hésité à lui souffler que, si elle le désirait, si elle le lui avait demandé, elle n'aurait eu qu'à refermer les paupières et il aurait quitté la pièce à reculons, sans un bruit, faisant le noir d'un coup de baguette puis se serait évanoui en simultané du timide chant de félicité félin. Ainsi, elle aurait ouvert les yeux sur un matin normal, sans lui, sans inquiétude aucune. Mais la sentant se blottir d'avantage, il avait tout de suite refermé la bouche, comprenant que ce n'était sans doute pas la peine de formuler un vœu qu'elle n’avait incontestablement pas en tête...»

.oO-------- Vers l'infini, et au delà !!!! --------Oo.

Posté par Kikile à 05:02 - Commentaires [37] - Permalien [#]
jeudi 20 mars 2014

Viktor, Viktor, Viktor et des chats.

"Je plonge mon index dans le sang fade de votre soit disant rédempteur...” - B.S.

JE SUIS TOUJOURS VIVANTE ! Je mange des oeufs à la coque et du pesto, je fais un dessin par jour, j'arrive à faire des lines informatiques (ENFIN) et je tente de dormir entre deux insomnies.
------- C'est groovy ! -------

__collab___against_sergio__fr_version__by_kikile_zlovetch-d7aljubSergio : PAS UN PAS DE PLUS !

*Le grand chat tigré lui faisait face, un sourire sardonique vissé sur les lèvres, et le bras tendu et menaçant. Mais pas pointé dans sa direction. Son arme était apposée directement contre la tempe d'une silhouette inconsciente qu'il reconnut, avec difficulté. Elle qui d'ordinaire rayonnait d'espièglerie et de malice, en plus de posséder une vitalité à toute épreuve, se montrait sous un jour des plus pitoyables. Son doux pelage neige était souillé par des plaques de sang coagulé, plus particulièrement au niveau des mains, des avant-bras et du torse. Par endroits, le sang était encore d'un rouge vif, agrandissant peu à peu une immonde flaque dans laquelle luisaient les chaussures cirées de Sergio. Trempant elle aussi dans le rubis liquide, la queue formait des angles qu'il imaginait terriblement douloureux, bien qu'il n'en possède pas. Seul le visage avait été épargné. Mais il portait les stigmates d'interminables heures de sauvagerie, creusé par l'épuisement, la douleur... et les larmes.
Ça ne pouvait être que le cœur d'une nuit très noire. Une nuit si noire que ses yeux, si sombres d'ordinaire, se teintèrent d'un véritable voile de ténèbres. Il n'avait jamais été quelqu'un de très imposant, de très confiant, mais à cet instant précis, le regard qu'il dardait sur le félin tigré aurait suffi à le tuer si la présence presque blanche ne s'était pas trouvée là, comme un pas à ne pas franchir vers une vengeance qui aurait tourné en un douloureux et flamboyant suicide visant à ôter la vie de ce prétentieux et odieux bourreau. Des étincelles bleues coururent le long de son bras et filèrent sur le bois de sa baguette, laissant quelques gouttes de feu liquide brûler ce qui restait du plancher délabré*

Sergio : Alors finalement, c'était vous...
Viktor : Ouais.

***

(After OE. Chap 7) Du sang, des chats et encore du sang ! Voici une petite collab faite entre Helly et moi-même (WIP des étapes ICI !!). La vache. Ben ça rend bien quand on combine des capacités et de la motivation, nope ?

the_flooded_cemetery_by_kikile_zlovetch-d79mg3z*Personne ne venait. Aucun bruit hormis la chanson lassante de l'averse. Il était agenouillé dans l'eau et celle-ci lui arrivait presque jusqu'à la poitrine qui commençait à se glacer de manière inquiétante. N'entendant toujours rien, il se redressa, ruisselant, pantelant et il pressa d'avantage le chat trempé contre lui*

it_s_jell_o_time_by_kikile_zlovetch-d79grv3*Assis sur le sol, le jeune homme ouvrit un premier paquet de gélatine en poudre et la versa dans la petite casserole achetée par le savant pour ensuite y verser de l'eau. Dans cette position, en tailleur devant le réchaud, il ressemblait à un bédouin malade campant dans une chambre. Helly prévint tout le monde qu'il y avait de gros risques pour que la mixture explose. Il valait mieux s'écarter au maximum*

Viktor : Heeey.... j'suis pas Iakov.

night_terror_by_kikile_zlovetch-d78yr4lMouaip. Et sinon je dors mal, je cauchemarde, je me bats avec la Réalité et avec moi-même puis j'essaye de ranger mes neurones un peu comme quand on fait un puzzle. Mais parfois il manque des pièces, alors je reporte au lendemain pour le continuer. C'est pas si facile un puzzle aussi grand. Quand je pense que Iakov fait ça face cachée, j'ai encore un peu de chemin à faire.

_____________________________________ † ______________________________________

Et je continue mes travaux sur Deviantart où je suis pas mal active.

__art_trade___isis_by_kikile_zlovetch-d79qe33Des gifts, des trades avec des amis de tous les pays parce que c'est trop cooooool !

gentlecat___sottocapo_by_kikile_zlovetch-d7arj9rEt aussi des dessins comme ça... parce que qu'on a toujours une envie de chat qui saigne, de flingues, de cravate rouge et de bretelles le mardi soir. (Oui c'était un mardi)

A la prochaine les z'amiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! N'allez bien !

Posté par Kikile à 05:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Fin »